Profession Courtier Immobilier

Une profession sur son déclin!

La Génération Y poussera t-elle l’industrie du courtage immobilier dans ses derniers retranchements?

pro.courtier immo.09445

Depuis toujours, l’histoire nous rappelle que chaque époque est marquée par d’innombrables révolutions nécessaires à son évolution. Pourtant, même si l’humanité se manifeste depuis des millénaires, il semble évident que le génie créateur au plan technologique semble s’être véritablement manifesté il y a un peu moins d’un siècles déjà.

Autant au niveau économique que technologique, chaque décennie apporte une évolution nouvelle dans toute société. Les vieux modèles d’affaires disparaissent au bénéfice de l’innovation. L’offre et la demande étant le seul et unique rouage décidant du sort économique de tout système intégré dans l’économie de marché!

Le secteur de l’immobilier n’y échappera pas: 

En immobilier, l’histoire de ce secteur économique dont le système à commission aura été instauré il y a près de 100 ans déjà, nous amène à penser que ce système a désormais atteint l’âge d’or de son existence puisque son positionnement s’étiole jour après jour depuis la dernière décennie. Son érosion ne cesse de s’accentuer et les nouveaux modèles d’affaires dans ce secteur pousseront bel et bien ce système sur sa retraite définitive!

La lourde infrastructure organisationnelle de cette profession se compose de différents organismes parallèles et tous reliés les uns des autres. Les nombreux paliers de cette structure ressemblent à s’y méprendre à une pyramide puisque la base est en perpétuelle mouvement de recrutement et d’érosion. Selon les années, plus de 15 à 20% des courtiers quittent la profession et chaque année depuis 2010 près de 90% des nouveaux élus abandonnent avant le renouvellement de leur permis annuel. Ce dernier aspect représente un signe évident que le mécanisme et fonctionnement de cette industrie en est à ses derniers mouvements de rotation. Plus de 6 courtiers sur 10 ont de la difficulté à bien tirer leurs épingles du jeu même que plus de 25% d’entre-eux ont des revenus comparables au seuil de la pauvreté!

revolution ou evolution

Personne ne peut nier le fait qu’au niveau économique, le consommateur d’aujourd’hui est confronté quotidiennement face à des choix de grande importance. La classe moyenne étant la clientèle cible du système de courtage traditionnel et toute période d’austérité économique frappe la classe moyenne de plein fouet!  Aujourd’hui plus que jamais, l’acheteur est désormais conscient qu’il paie en grande partie la commission du vendeur et c’est l’acheteur qui dans l’état actuel de l’économie jouit du gros bout du bâton lors de toute négociation du prix d’achat d’une propriété.

Depuis les deux dernières années, le secteur de l’immobilier se retrouve dans un contexte ou le ratio vendeur/acheteur est de 20 contre 1. Mais le plus important demeure dans l’identité de la classe moyenne d’aujourd’hui qui de plus en plus émerge de la génération Y.

Génération Y 

La génération Y 1982-95  appartient principalement à l’ère de l’avènement d’internet. Cette génération Y est celle qui pose le plus de problèmes à la génération X (1960-82) Elle remet tout en cause, détruit les modèles de management existant, révolutionne la manière classique de vendre un produit et privilégie la créativité, l’innovation, et surtout le culot. Ceux de la génération précédente ne comprennent pas ces nouvelles valeurs, cette nouvelle façon de penser. Ce mode de communication qui auparavant ne pouvait fonctionner autrement que verticalement part désormais dans tous les sens.

Pour la génération Y, l’efficacité devient beaucoup plus importante que l’ancienneté, tout comme le prix à payer d’un produit et/ou d’un service offert au consommateur. La nécessité d’analyser tout système en place représente un réel intérêt chez la génération Y.

La génération Y sera donc celle qui  poussera le système traditionnel du courtage immobilier dans ses derniers retranchements, question de temps, une décennie tout au plus. Cette génération risque de bousculer et reléguer plusieurs vieux modèles d’affaires à l’histoire ancienne et non seulement l’industrie du courtage immobilier dans le modèle actuel. La génération Y incarne le changement et non pas la continuité des moeurs et coutumes des générations précédentes!

Observons le schéma pour mieux comprendre cette industrie dont les administrateurs proviennent essentiellement des générations X et  Baby-Boomers.  Selon l’Agence Service Canada « l’utilisation des outils de communication électronique continuera à restreindre la demande de courtage immobilier »

profession courtier0091144

 Capture 6232abc

 À qui peut bien profiter l’industrie du courtage immobilier?

Toggle

Header styles

Layouts

Reset default