Rembourser l’hypothèque avec Airbnb

airbnb20150120-095719-ginfoproprio

MONTRÉAL – Près de 60 % des propriétaires montréalais qui inscrivent leur résidence sur le site de location Airbnb sont devenus hôteliers en herbe pour rembourser leur prêt hypothécaire plus rapidement ou pour payer certaines dépenses courantes.

C’est ce qu’indique un sondage réalisé récemment par la direction canadienne d’Airbnb. Le portail permet aux habitants de 190 pays d’offrir une chambre ou une propriété entière, en location temporaire, à des voyageurs.

«L’argent que les hôtes peuvent empocher avec la location varie selon la qualité de leur service, l’endroit où se trouve leur propriété et le nombre de grands événements offerts dans leur ville», a dit à Argent le directeur d’Airbnb au Canada, Aaron Zifkin, précisant que Montréal est une destination prisée par les touristes.

Depuis 2009, plus de 130 000 voyageurs ont visité la métropole québécoise en séjournant dans des propriétés affichées sur Airbnb. Le taux de croissance des transactions atteint 250 % par année depuis 2010. Actuellement, plus de 1000 offres sont affichées sur le site Airbnb, uniquement pour la ville de Montréal.

Pour Dany Papineau, le réalisateur de «2 Frogs dans l’Ouest», la location de propriétés sur Airbnb est devenue une entreprise. Depuis deux ans, il a empoché plus de 200 000 $ en recettes de location.

Après avoir autofinancé son film, l’artiste s’est retrouvé au bord de la faillite avec des dettes de près de 500 000 $. Il a alors mis son duplex de Montréal en vente pour éliminer ses créances

«En attendant que l’immeuble se vende, mon agent m’a suggéré d’inscrire mon unité sur Airbnb pour obtenir des revenus de location», a expliqué Dany Papineau. La demande a bondi tellement rapidement qu’il a acheté un chalet près de Magog, avec l’aide de son père, et un second duplex à Montréal, en partenariat avec sa sœur.

Le chalet et trois des quatre unités des duplex sont offerts sur Airbnb. «Moi je fais du «couch surfing» dans nos propriétés qui ne sont pas louées», a expliqué l’artiste entrepreneur, précisant que le portail Airbnb a changé sa vie. Avec ses revenus supplémentaires, il arrive à voyager davantage et accumule de l’argent pour financer ses projets.

L’intérêt de M. Papineau pour le portail de location est tellement grand qu’il vient de mettre sur pied une formation pour aider les hôtes d’Airbnb à maximiser leurs revenus. Quelques cours dispensés par Airbnbsecrets sont offerts gratuitement, mais les participants doivent payer pour certaines formations.

Un résident de l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, à Montréal, loue régulièrement un trois et demi, situé au deuxième étage de son duplex, par l’intermédiaire d’Airbnb. Le locateur, qui préfère ne pas être nommé, a opté pour la formule afin de devenir maître chez lui pour ne plus avoir de problème de locataire.

«Je fais autant d’argent que dans le temps où j’avais un locataire, près de 10 000 $ par année. Et je mets ce montant sur l’hypothèque», a commenté le locateur. Selon le sondage mené par Airbnb, les hôtes montréalais empochent un revenu moyen de 280 $ par mois en faisant de la location temporaire, environ 52 nuits pas année.

Source: Carl Renaud, Agence QMI 20-01-15