Rapport des copropriétés au pied carré sur l’île de Montréal

Faits saillants de l’étude :

-Le prix médian au  d’une copropriété dans l’agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014, un prix relativement stable depuis 2012.
-La taille médiane est de 942 pieds carrés.
-L’agglomération de Ville-Marie se trouve en haut du classement avec un prix médian de 388 $ le pi2 et Dollard-des-Ormeaux ferme la marche à 176 $ le pi2 .

Téléchargez cette étude en PDF

Le marché de la copropriété a pris de l’expansion partout au Québec au cours des dernières années, mais il demeure principalement dans la RMR de Montréal avec 73 % des copropriétés vendues en 2014. Plus spécifiquement, l’île de Montréal enregistrait 42 % des ventes de copropriétés l’an dernier. JLR a donc décidé d’analyser en détail le marché montréalais pour ce type de propriété. Le prix médian pour l’ensemble des copropriétés sur l’île (reventes et nouvelles constructions) était de 280 000 $ en 2014, soit 0,7 % de plus qu’en 2013, ce qui indique une légère progression. Dans l’analyse qui suit, seulement les reventes de copropriétés sont considérées et celles-ci sont analysées au pied carré.

Le prix au pied carré sur l’île de Montréal

Le prix médian au pied carré a cru entre 2009 et 2012 passant de 250 $/pi2 à 304 $/pi2, soit une augmentation de 22 %. Puis, il s’est stabilisé pour se maintenir à 304 $/pi2 en 2014.

Évolution du prix au pied carré - Île de Montréal - Immobilier

La stabilisation des prix en terme nominal est en fait une baisse de prix en terme réel (considérant l’inflation). Il semble qu’au cours des deux dernières années, l’offre a progressé à un rythme plus rapide que la demande, ainsi, les délais de revente se sont allongés et la hausse de prix a été freinée.

C’est une tendance qui ne semble pas vouloir s’inverser à court et moyen terme.  Le marché de la revente doit continuellement faire concurrence à celui des nouvelles constructions. Or, les chiffres de 2014 démontrent qu’il y avait 2 851 copropriétés neuves achevées et non écoulées dans la RMR de Montréal à la fin de l’année, soit 39 %(1) de plus que l’année précédente. Cette offre plus grande de nouvelles propriétés rend et rendra la revente difficile en 2015.

De plus, l’augmentation du nombre de mises en chantier de copropriétés en 2014 par rapport à 2013  a été de  38 %(2)  dans l’agglomération de Montréal selon les données de la SCHL. L’augmentation a été particulièrement élevée au centre-ville. L’offre devrait donc rester élevée pour un certain moment.  Néanmoins la SCHL prévoit une baisse du nombre de mises en chantier de 14 % (3) en 2015 dans la RMR de Montréal ce qui pourrait aider le marché de la revente de copropriétés en 2016(3).

Par secteur

L’île de Montréal comporte plusieurs villes et arrondissements. Les prix sont déterminés en fonction de la qualité de la propriété et évidemment du quartier. Les prix au pi2 varient grandement selon les secteurs, passant de 176 $/pi2 à Dollard-des-Ormeaux à 388 $/pi2 à Ville-Marie. Il n’est pas surprenant que Ville-Marie arrive en tête de liste vu le peu de terrains disponibles. Environ 15 % des reventes de copropriétés y ont été effectuées en 2014. Ce qui en fait le secteur où le plus de copropriétés ont été vendues.

La ville de Westmount est généralement assez dispendieuse au pied carré grâce à des propriétés très luxueuses, mais le nombre de transactions est trop faible pour permettre le calcul d’une statistique fiable.

Prix médian par pied carré des copropriétés - île de Montréal - 2014 - immobilier

 

*Les statistiques ne sont pas calculées pour certains arrondissements ou villes étant donné le faible nombre de transactions.

Prix par pied carré des copropriétés de Montréal - 2014 - immobilier

Par rapport à l’an dernier, les prix sont demeurés stables ou ont légèrement diminué dans la grande majorité des arrondissements ou villes de la région de Montréal. C’est à Dollard-des-Ormeaux, ville la moins dispendieuse, que les prix ont diminué le plus avec une variation de -5 %. Les plus hautes augmentations de prix sur un an ont été notées à Villeray/Saint-Michel/Parc-Extension  et à Mont-Royal avec des hausses de 4 %. Sur 5 ans, des hausses de prix ont été enregistrées partout.

La taille des copropriétés vendues fluctue également selon les régions. La taille médiane pour l’agglomération est de 942. Les secteurs de Dollard-des-Ormeaux et Côte-Saint-Luc sont parmi le top 5 des plus grandes, mais également dans le top 5 des moins chères au  . À l’autre bout du spectre, on retrouve Ville-Marie et Sud-Ouest où l’espace très convoité a pour conséquence une taille des copropriétés parmi les plus petites et des prix médians au pi2 parmi les plus chers. À Mont-Royal et à Outremont, le marché semble davantage caractérisé par de grandes copropriétés ayant une valeur au  élevée.

Taille en pied carré des copropriétés de Montréal - 2014 - immobilier

Conclusion

Les prix au pi2 dans le marché de la revente permettent de constater l’affaiblissement du marché depuis maintenant 2 ans. Quelques indicateurs semblent vouloir montrer que cette tendance se poursuivra encore en 2015.

Néanmoins, Montréal n’est pas une ville homogène et les prix au pied carré par villes ou arrondissements ont un écart de 211 $ entre Ville-Marie et Dollard-des-Ormeaux. Il y a également des variations importantes à même ces subdivisions de l’agglomération, cependant, il devient difficile d’établir des prix représentatifs et donc de mesurer les variations.

Note sur la méthodologie

Les données utilisées ont été colligées par JLR à partir des transactions publiées au Registre foncier du Québec (incluant les ventes avec et sans courtiers). Afin d’obtenir des statistiques représentatives du marché immobilier, certaines données sont éliminées pour les calculs statistiques, soit les ventes dont le montant de la transaction est inférieur à 5 000 $, les ventes liées, les ventes de reprise hypothécaire, les ventes indivises, les ventes de succession et les ventes multiples. Pour obtenir des statistiques spécifiques aux reventes, les ventes de propriétés neuves ont été filtrées avec attention, cependant, il est possible que certaines propriétés aient été incorrectement identifiées.

« Source : JLR.ca »