Fourmis charpentières

 À quoi ressemblent-elles?

La fourmi charpentière rouge et la fourmi noire gâte-bois comptent parmi les espèces de fourmis charpentières les plus communes au Canada. Le corps de la fourmi charpentière rouge est noirâtre avec un thorax aux teintes de rouge ou de brun. La fourmi noire gâte-bois est, quant à elle, uniformément noire avec des teintes de brun.La fourmi charpentière mesure entre 6 et 25 mm de longueur (0,24 à 1 pouce). Son corps est divisé en trois parties, dont l’une s’étrangle en une taille très fine. Ses antennes sont arquées et segmentées. Les adultes mâles et femelles sont ailés au moment de l’accouplement.

Quels dommages peuvent-elles causer?

Les fourmis charpentières sont bien connues pour causer des dommages aux structures en bois. Leur présence dans les maisons est également gênante lorsqu’elles y cherchent de la nourriture. Les fourmis charpentières se nourrissent à la fois de matières végétales et animales. Les insectes et autres petits invertébrés, de même que le miellat produit par les pucerons et d’autres insectes constituent leurs principales sources de nourriture. La présence d’aliments protéinés et sucrés à l’intérieur et autour des maisons attire également les ouvrières en quête de nourriture.

Saviez-vous que?

On confond parfois les fourmis charpentières avec les termites, bien qu’il soit facile de les distinguer. La termite possède des antennes droites et une taille épaisse, tandis que la fourmi charpentière a une taille très fine et des antennes arquées. De plus, les termites ne vivent que dans certaines régions du Canada.

Les fourmis charpentières construisent leur nid dans le bois. Elles creusent des galeries beaucoup plus longues que celles des termites. Les fourmis charpentières ne mangent pas le bois; elles le rejettent à l’extérieur de leurs galeries sous forme de fins copeaux qui ressemblent à de la sciure de bois.

Les fourmis charpentières forment de grandes colonies composées de centaines d’ouvrières (femelles stériles), de plusieurs mâles et femelles reproducteurs et d’une ou de plusieurs reines. Il arrive que des individus d’une colonie établie migrent vers une structure avoisinante, y fondant ainsi une colonie satellite de plus petite taille. Selon certains spécialistes, ce phénomène expliquerait la raison pour laquelle les fourmis charpentières envahissent les habitations.

Comment détecter un problème de fourmis charpentières?

À l’extérieur, les fourmis charpentières peuvent loger dans des troncs d’arbres morts encore debout, dans des souches ou des billots, ou encore, sous des troncs qui jonchent le sol ou des pierres. Elles creusent parfois des galeries dans le bois sain, mais elles choisissent généralement les essences à bois mou comme le pin.

À l’intérieur, comme elles préfèrent le bois humide et pourri, la présence de fourmis charpentières peut révéler un problème d’humidité ou de décomposition des structures de bois. En plus de creuser des galeries dans les moulures, les escaliers et les cadres de fenêtre en bois, une colonie de fourmis peut construire son nid dans une maison sans attaquer le bois de charpente et infester les espaces vides entre les murs, les greniers ou les portes creuses. Des nids ont même été trouvés derrière des livres rangés dans des bibliothèques, derrière des tiroirs de commode ou d’armoire et derrière des panneaux isolants en mousse de polystyrène.

Les fourmis charpentières se faufilent dans les maisons de plusieurs façons :

  • les fenêtres
  • les fissures dans les fondations
  • les conduits du système de chauffage ou de climatisation
  • les câbles d’alimentation ou de téléphone
  • les points de jonction entre la maison et la végétation comme les branches d’arbre
  • les structures de bois attenantes aux maisons (comme les vérandas et les remises)
  • le bois de chauffage apporté dans la maison

Pour dépister les fourmis charpentières :

  1. Inspectez tous les endroits qui sont très humides et mal ventilés ainsi que les endroits où le bois de charpente est exposé et ceux construits avec du bois en contact avec le sol.
  2. Déterminez s’il s’agit bien d’une infestation de fourmis charpentières ou simplement de quelques individus qui errent dans la maison. Vérifiez des endroits précis à la recherche d’un grand nombre de fourmis, par exemple sous l’évier de cuisine.
  3. Observez les fourmis en quête de nourriture ainsi que leurs déplacements. Il est possible qu’une piste mène à une colonie mère, à l’extérieur de la maison. (Il est à noter que les fourmis sont particulièrement actives après le coucher du soleil.)
  4. Soyez à l’affût des essaims de fourmis ailées qui cherchent à s’échapper à l’extérieur, généralement au printemps.
  5. Surveillez les accumulations de copeaux semblables à de la sciure de bois à l’extérieur des galeries de fourmis ainsi que les fentes dans les boiseries.
  6. Essayez de reconnaître le bruit d’une colonie de fourmis en activité, un bruissement sec. Ce son est plus facile à entendre la nuit, lorsque les fourmis sont plus actives et la maison silencieuse. Utilisez un verre à vin ou un stéthoscope pour ausculter les murs.

Comment se débarrasser des fourmis charpentières?

Interventions physiques

  • Débarrassez-vous du bois pourri ou infesté autour des bâtiments.
  • Sortez le bois de chauffage et ne l’entreposez pas près des bâtiments.
  • N’enterrez pas de souches ni d’autre débris de bois près de votre maison.
  • Vérifiez l’état des éléments de l’aménagement paysager (comme le paillis d’écorce décorative, les murs de soutènement et les pièces en bois de grève).
  • Trouvez une solution aux problèmes d’humidité dans votre maison.
  • Remplacez le bois de charpente pourri ou infesté par des matériaux en bon état.
  • Retirez les sources de nourriture afin de ne pas attirer les fourmis à l’intérieur.
  • Conservez les aliments dans des contenants étanches et balayez régulièrement le plancher afin d’éliminer toutes les miettes de nourriture.
  • Veillez à la propreté de votre maison afin de prévenir une nouvelle infestation.

Produits chimiques

Important!

Si vous décidez d’utiliser un pesticide pour régler votre problème d’infestation, lisez d’abord l’étiquette afin de choisir le produit approprié à l’organisme nuisible ciblé. Suivez attentivement toutes les directives et les mises en garde qui figurent sur l’étiquette et vérifiez toujours que le numéro d’homologation du produit antiparasitaire y apparaît afin de vous assurer que ce dernier est approuvé par Santé Canada. Consultez la section Utilisation sécuritaire des pesticides pour obtenir de plus amples renseignements sur l’emploi de produits antiparasitaires en toute sécurité.

Les produits chimiques permettent d’éliminer les nids de fourmis charpentières qui existent déjà et préviennent la formation de nouveaux nids. La suppression des organismes nuisibles à l’aide de produits chimiques donne de meilleurs résultats lorsqu’elle est jumelée à une intervention physique.

Une fois qu’une colonie de fourmis charpentières est bien établie, il faut la localiser, puis la traiter afin de l’éliminer à long terme ou de façon permanente. S’il s’agit d’une colonie satellite, la procédure la plus efficace consiste à trouver et à détruire la colonie mère. Dans les situations difficiles, faites appel à un exterminateur professionnel.

Il est possible de se procurer différents pesticides dont l’action contribuera à réduire le nombre de fourmis qui infestent les maisons. Si vous prévoyez faire un traitement à l’intérieur de votre maison, vérifiez l’étiquette afin de vous assurer que le produit est homologué à cette fin. Les spécialistes de la lutte antiparasitaire ont accès à plusieurs autres produits à usage commercial.

Pour le traitement d’un établissement servant à la transformation ou à la préparation d’aliments, utilisez des produits destinés uniquement à cette catégorie d’établissements. Suivez attentivement le mode d’emploi et les mises en garde qui figurent sur l’étiquette. Enlevez ou couvrez tous les aliments, matériaux d’emballage et ustensiles avant d’entreprendre le traitement. Après l’application, lavez toutes les surfaces susceptibles d’être en contact avec de la nourriture et rincez à fond avec de l’eau avant de vous en servir de nouveau.

Remarque : Au moment d’appliquer un pesticide, il est conseillé de laisser les fourmis mortes sur place. D’autres fourmis viendront les dévorer ou les rapporteront au nid afin de nourrir le reste de la colonie. Le pesticide aura ainsi un effet de propagation.

Source: Gouvernement du Canada