Avec un courtier, qui paie la commission?

Qui-paie-987

Dans un marché de vendeurs, la demande dépasse l’offre, le propriétaire vendeur est nettement avantagé. Dans un tel contexte, la commission de courtage est en grande partie défrayée par l’acheteur sur le prix de vente. Évidemment, le montant de cette commission est soustrait à même le prix de vente que reçoit le propriétaire vendeur lors de la transaction chez le notaire. Généralement, le vendeur convient préalablement d’une marge excédentaire à cette fin quant à la partie de la commission du courtier. Si le vendeur n’obtient pas son prix, il est évident que l’offre se voit refusée.

La commission représente souvent le principal obstacle lorsqu’une offre d’achat avorte. Il est beaucoup plus économique d’acheter directement du propriétaire vendeur. Quant au vendeur, il possédera en vendant lui même, une bien meilleure marge de négociation. Ainsi, les deux parties, acheteur et vendeur, en sont véritablement gagnantes!

Dans un marché d’acheteurs, l’offre dépasse la demande et l’acheteur à le gros bout du bâton. C’est donc le phénomène inverse qui se produit. Dans ce contexte, si un propriétaire vendeur utilise le système traditionnel à commission, vendre une propriété au « juste prix » devient impensable puisqu’il faudra augmenter le prix de la propriété en considération de la commission.

Compte tenu du ralentissement du marché de la revente de propriétés partout en province, dans un marché d’acheteurs, en utilisant un courtier immobilier, le propriétaire vendeur pourrait ne pas vendre sa propriété à sa juste valeur marchande. Il devient donc impératif de songer à l’option de vendre par soi-même, si l’on veut diminuer toute perte sur son équité!

IMPORTANT DE BIEN COMPRENDRE:

Les courtiers immobiliers prétendent que le vendeur ne paie pas nécessairement « la commission » puisqu’ils augmentent le prix de vente de la propriété en marge de la commission. Dans un marché favorable à l’acheteur, la commission devient un réel obstacle lors des négociations et l’acheteur sait pertinemment bien que le propriétaire vendeur exigera environ 5% plus cher à cause de la commission au courtier.

Alors qui paie la commission?   Dans un marché de vendeur, l’acheteur paie une large part de la commission dans le prix de vente d’une propriété et dans un marché d’acheteur, l’inverse se produit et le vendeur assume non seulement le coût total de la commission mais la valeur marchande de sa propriété se voit diminuée à cause de l’offre qui dépasse largement la demande.

Le ratio actuel étant de 7 vendeurs pour 3 acheteurs. Difficile pour le propriétaire vendeur de bien tirer son épingle du jeu!